lundi 9 janvier 2017

FLASH INFO : LES PROCHAINES LEGISLATIVES FRANÇAISES , DES NOMS CIRCULENT !!!!

Calendrier national oblige, à peine sortis des fêtes de fin d'année, et des premiers jours de janvier, que le quotidien du pays consacre déjà une page dans son édition de ce jour aux premières élucubrations concernant les prochaines législatives.

Pour rappel , l'organisation des législatives départage le pays en deux circonscriptions : la première regroupant Nouméa , Ile des Pins et les Loyautés et tout le reste du pays pour la deuxième circonscription.  Dans la première , un périmètre électoral plutôt favorable à la droite , plusieurs candidats se bousculent au portillon mais , de ce que l'on comprend c'est Paris qui risque fort de donner le ton. Entre Sonia Backes, Gael Yanno,  Pierre Frogier et Dunoyer , on va dire que la différence tient aux différences de vues de ces différentes formations politiques quant à l'organisation de la sortie de l'ADN  : entre troisième accord, et aller au référendum afin de trancher une bonne fois pour toute la question de l'indépendance. Dans la deuxième circonscription : en dehors des grandes communes de la périphérie de Nouméa, le camp indépendantiste pourrait prétendre à ce siège au niveau national , mais le hic , c'est l'absence d'unité au sein du camp indépendantiste. L'UC ayant annoncé les couleurs lors de son dernier congrès, ainsi que les partis tels : le PT et la Dus qui eux comme l'UC donnent toute la priorité de leurs actions à la préparation du référendum.  Le nom avancé par le quotidien  Les Nouvelles calédoniennes , serait celui de Loulou MAPOU du Palika et chef du groupe UNI au congrès du pays , un candidat qui sera porté par le Palika, l'UPM , le RDO,  mais peut être que le prochain du congrès du Front annoncé pour le 11 février prochain tranchera définitivement sur les noms à mettre à l'affiche pour ces prochaines élections.

La nuance dans la position de l'UC transparaît dans la déclaration du président GOA précisant que chaque militant est libre d'aller voter , ce qui pourrait dire aussi , apporter son soutien au candidat acté par le Front.  Entre la position de principe que ces élections peuvent constituer un bon baromètre pour le camp indépendantiste: mesurer sa force électorale avant le référendum , et le choix du candidat , il y a du chemin à débrousser comme dirait l'autre.  La hauteur de vue , doit primer diront certains , à voir si tout le monde pourra adopter cette posture !!!!!

Naku press : Mise en ligne le 10 janvier 2016