mercredi 3 octobre 2018

KANAKY : PLUS QUE 4 SEMAINES ET ON Y EST AU 4 NOVEMBRE !!!!

Le 4 octobre 2018  , c'est  maintenant désormais une question de semaines avant la date fatidique. Dans le pays les réunions se multiplient, de chacun des deux camps : les partisans du oui à l'indépendance et les partisans du Non . Toutes les opportunités sont exploitées à des fins de propagande. Les petites réunions de proximité se multiplient également , soit dans les quartiers de la capitale  Nouméa et de sa proche Banlieue . 

une mobilisation sur la place Mwa ka le 24 septembre 2018 ( cp NP)
Le discours alternatif  des indépendantistes finit par rythmer la communication d'en face. Ces derniers jours le camp indépendantiste a monté d'un cran à la fois le contenu de sa communication , mais aussi ses formes de mobilisation : conférence ,concert pour l'indépendance , rencontre avec les autres communautés vivant dans le pays. 


A côté de cette campagne de communication , le travail sur la liste référendaire se poursuit , sans relâche . Et du coup sur ce chapitre , les dernières cacophonies sur les chiffres démontrent au grand jour les insuffisances administratives du système en place.  Des bases de données non dépoussiérées depuis de nombreuses générations , les services de l'Etat chargés de tenir ces bases de données , viennent à pointer des directions montées récemment avec la signature des derniers accords politiques . Eh oui à croire que le 4 novembre invite  véritablement le pays à faire le choix d'un saut qualitatif nécessaire  à tous les points de vue . Le temps de la colonie, cet endroit,  où l'on vient juste pour se servir , sans aucune attention particulière sur la gestion de son fonctionnement administratif entre autre .....arrive à son terme. Les anomalies sont affichées au grand jour, le travail sur les listes électorales qui touche un mot sur les difficultés de recensement des populations kanak, les récents travaux de recherche lancés dans le cadre de la propective pour définir au mieux les perspectives en matière de gestion des politiques publiques, ont également  touché un mot sur le manque de données statistiques formatées pour aider à la décision . Bref....  On va retenir que les choses avancent puisque de ces constats négatifs, on va pouvoir travailler pour l'amélioration des choses.... 

Les réseaux sociaux sont bien évidemment mis à profit , avec les risques que cela encourt : les informations non vérifiées, les messages non structurés , les fake news , mais le seul message qui reste authentique c'est celui du drapeau. D'ailleurs depuis ces dernières semaines , on le verra afficher  partout dans le monde , ce sont ses couleurs qui parlent , et il n'y a rien de plus authentique . La seule radio indépendantiste de la place , fait tourner en boucle des chansons composées par les artistes kanaks sur le drapeau , valorisant ses couleurs. C'est le drapeau de la liberté parce qu'il n'est plus bleu blanc rouge !!!

La radio indépendantiste en débat au centre culturel JMT ( cp NP)
De la communication de ces derniers jours , les indépendantistes ont affiché la faisabilité économique et financière du projet d'indépendance , des thèses qui sont soutenus aussi par les conclusions des recherches récentes sur la soutenabilité de l'économie calédonienne. En effet c'est fini le temps de la seule grande messe autour de la seule ressource du nickel, on nous avait toujours caché , ou tout simplement délaissé , la pertinence ou l'impact possible dans l'économie du pays  des autres activités telles : la production locale, l'économie verte, l'économie bleue , la recherche avec le taux d'endémicité de notre faune et de la flore. 
Mais comme dirait l'autre , la mono production emporte avec elle ses limites et inconvénients, en particulier celui d'un secteur non seulement cyclique mais dépendant de variantes extérieures.  ( le nickel)

Dans le pays , on fait remonter des dossiers tels les problèmes de la protection sociale , un problème qui avec du recul, pouvait couler de sources quand on voit que l'on mène en parallèle des campagnes de prévention et en même temps des grosses publicités sur les boissons sucrées, et tout ce qui est bouffe industriel .... C'est très récent de parler de la bonne alimentation  , c'est avec l'arrivée d'une ministre indépendantiste sur le dossier de la santé , que toutes les actions basiques pour poser des solutions pérennes , sont promues et structurées dans un cadre global pour parler du Plan Do kamo.  Bien évidemment que certains adeptes de la démocratie à tout va , vont brandir la question de la responsabilité individuelle , mais parfois les conditions nous acculent à autre chose et notamment d'y recourir à cette grosse machine de consommation .  Parlons de finances, on va se focaliser sur le déficit du RUAMM , alors que l'on sait que dans les autres caisses gérées par la CAFAT il y a  de la trésorerie disponible mais apparemment l'optimisation d'une gestion de trésorerie ne fait pas partie des solutions possibles,  mais que fait on des moyens modernes de traitement de données  ????

Meeting organisé par le CNC Mont Dore  ( cp NP)
En ce moment le monde économique vit une période d'épreuves , avec la mise en place de cette taxe qui était en gestation depuis plus de deux ans maintenant : la fameuse TGC, comme par hasard on sonne les premières heures de cette taxe à quelques semaines du référendum.... Bof , après tout c'est la classe politique aux commandes qui se fait une mauvaise publicité , mais avec l'espoir que passer le cap de la période de transition, cette même classe politique va pouvoir compter les points dès les premiers impacts réels de cette taxe sur certains produits de consommation . Mais voilà , c'est comme si il y a une volonté de créer un climat de morosité dans le pays ..... On va mettre cela sur le compte d'incident de calendrier .

Mais Kanaky dans le silence ,  est en train de trier les paroles qui sont dites sur son avenir , c'est elle avec son peuple qui tranchera le 4 novembre 2018 si elle doit passer la barrière de corail , ou rester dans le lagon !!!

Naku press souhaite fortement qu'elle passe la barrière de corail , et dire au monde entier qu'elle existe avec toutes ses richesses , son peuple , et qu'elle portera fièrement ses drapeaux sur les mâts devant les instances internationales. !!!

Le petit billet de Naku press à 1 mois du référendum ....
Publication du 04 octobre 2018

jeudi 13 septembre 2018

KANAKY A QUELQUES SEMAINES DU REFERNDUM D AUTO DETERMINATION !!!!


 Le jour « J » se rapproche à grands pas. Dans le pays, tout le monde s’active à dire les choses , à faire comprendre au peuple qu’il faut voter pour le changement, et pour d’autre la Calédonie doit rester dans la France.
                                                                                          
 (Meeting campagne pour le OUI  4 sept 2018  )  Cp  : Naku press
Ces deux positions pour ou contre l’indépendance ont toujours animé le débat politique dans le pays, mais la raison a à chaque fois pris le dessus pour trouver ensemble une phrase , un mot pour justifier que l’on peut faire chemin ensemble dans le pays sans que l’on ne touche fondamentalement à sa relation avec la France.

Statut après statut , le changement tardait à se faire entendre d’une manière claire dans la vie au quotidien , comme aussi dans les instances de décision. Les kanaks indépendantistes seront toujours minoritaires, ainsi leur point de vue ne sera jamais pris en compte sans qu’il ait subi une grande reformulation ( pour ne pas dire changement ).  Mais une dynamique qui a fait du chemin dans la vie politique du pays, ne peut s’éteindre , d’autant plus qu’elle porte la voix du peuple premier qui aspire à son indépendance.

Ainsi la roue de l’histoire continuera à tourner dans ce petit bout de caillou perdu dans le  pacifique sud, des statuts nous passerons aux accords politiques, comme pour dire que désormais nous voulons aller plus loin.  Le dernier accord politique , l’Accord de Nouméa va  parler de retour de souveraineté  pour dire que Kanaky devra désormais commencer à apprendre à gérer ses propres affaires.  Il ne nous reste plus que les compétences de souveraineté à faire transférer .  Et dans quelques semaines maintenant le référendum d’autodétermination va confirmer la direction du vent qui va soit guider la pirogue  de Kanaky au-delà de la barrière de corail ou plutôt continuer à le faire voguer   dans le lagon, sous l’œil de la France .

L’histoire dite en quelques mots, simplement pour mesurer la pertinence et la force d’une minorité , d’un peuple rendu minoritaire chez lui . Pour ce référendum , il n’a jamais failli à l’engagement  nécessaire  pour que tous ses ressortissants soient bien inscrits et puissent tous se rendre aux urnes le jour du rendez vous avec l’histoire.  Du détournement de l’interprétation des textes , ou encore tout simplement de la fraude, ceux qui n’ont jamais voulu admettre la vérité de l’histoire de ce pays, continueront sans aucun scrupules à ajouter des virgules ou mettre des points , pour essayer de refouler le maximum d’électeurs potentiels pour le camp indépendantiste.

A ceux qui croient à la force de l’appareillage juridique pour ignorer ou occulter un droit inné à l’auto détermination d’un peuple dominé, comment peuvent ils comprendre qu’un drapeau qualifié par certain de chiffon en tâché de sang , flotte désormais aux côtés du drapeau de cette France lointaine qui est venue s’installer dans cette région bien étrangère , « de la zone occidentale ».   

C’était le petit billet de Naku press pour commencer le compte à rebours à J-51  du 4 Novembre !!!!

Publication du 13 septembre 2018




dimanche 29 juillet 2018

LE NUMERO 8 EST EN VENTE DEPUIS CE SAMEDI 28 JUILLET !!!


La Voix de Kanaky, le nouveau titre qui prend la continuité de la Voie du FLNKS. Le numéro 8 vient de paraitre , comme son nom l'indique , c'est la campagne pour le oui  qui prime dans la plupart des articles . Ci après un extrait de l'édito  : " Kanaky doit devenir un pays où le peuple kanak  soit vraiment reconnu , en capacité d'exercer ses droits, où les ethnies présentes dans le pays pourront vivre selon leur culture  avec un réel respect de chacun , un pays où la justice pour tous , la solidarité entre tous sera une préoccupation première…. " 


Les articles de ce numéro 8 :  1. Chacun doit se donner les moyens pour figurer sur la liste pour le référendum - 2. Enseignement : ce qui va changer si le OUI l'emporte !!  - 3. Courrier des lecteurs : Comment tuer le rêve Kanak ?   4. l'Unité du mouvement indépendantiste au delà de la participation ou non à la consultation référendaire du 4 Novembre - 5. International : Kanaky dans sa région  - 6. Des touristes aux Chesterfield ? -  7. Pourquoi il faut voter OUI le 4 novembre 2018 ? 



Le journal est vendu à 100 f le numéro . La voix de Kanaky une petite lucarne sur les réflexions menées dans le milieu indépendantiste. 


Publication du 29 Juillet 2018


samedi 28 juillet 2018

LE FLNKS LANCE OFFICIELLEMENT SA CAMPAGNE POUR LE OUI !!!


 Salle comble , c'est parti pour la campagne du OUI , effectivement la veille le Bureau Politique était en conférence de presse annonçant les grandes lignes de l'organisation de la campagne dans tout le pays.
Sur la table , les représentants des 4 partis composant le FLNKS et le représentant de la DUS ( Dynamik unitaire sud) dont le seul élu : Sylvain PABOUTY siège au sein du Groupe UC FLNKS et Nationaliste au Congrès . A noter que la présence de la DUS à cette table est liée à la prise de position du mouvement pour faire campagne pour le OUI  le 4 novembre prochain , lors de sa dernière Coordination Générale tenue à Thio.

A tour de rôle , l'auditoire a eu droit à un rappel historique , question de resituer l'évolution du combat pour l'indépendance du pays , le travail effectué depuis  la présence de la mouvance indépendantiste dans les institutions , et particulièrement aux commandes de deux provinces sur 3 , les grandes lignes du projet de société du Front, et enfin la problématique des listes et l'organisation du vote avec l'ouverture des bureaux décentralisés sur Nouméa pour les communes insulaires ( les 3 Iles Loyautés : Maré , Lifou et Ouvéa , Ile des Pins et Bélep). 

Le public venu nombreux , des partisans de longue date, mais aussi des gens venus chercher des réponses à leur questionnement. Le seul bémol que l'on pouvait observer , c'est cet exposé sur les grandes lignes du projet du Front où on a pu noter l'omniprésence de la référence à la France. Autant les propositions faites par les experts commandités par le gouvernement français seraient pertinentes, autant c'est à se poser la question si cette tonalité dans un discours devant une salle remplie par un public, pour la plupart partisan de la cause indépendantiste.    Mais la note positive c'est que le Front a pu exposer ouvertement sa proposition pour l'avenir , du moins déjà pour la gestion de la période transitoire.

Sur un plan général : on peut exprimer ici le regret de ne pas voir le parti Travailliste aux côtés du Front, mais chaque organisation est libre de prendre la position qu'elle pense objective et correspondant à ses analyses , le PT s'est prononcé pour un "non participation au référendum" ,entre autre pour cause la non sincérité de la liste référendaire.

Pour un premier meeting dans une commune de la banlieue proche de Nouméa, Naku press ne peut que saluer la réussite de cette soirée, et se doit d'encourager les équipes de campagne pour la suite du travail .

Naku press : mise en ligne le 29 juillet 2018


dimanche 3 juin 2018

"Taku Tama " VANIA OFFICIAL MUSIC CLIP

Le prochain festival des arts de la Mélanésie se tiendra prochainement à Honiara ( Salomons) , en pré écho , ces quelques notes de musique ....

u

samedi 19 mai 2018

La stratégie de la Chine dans la région Indo Pacifique jugée déstabilisante et non productive par les représentants de l’Administration TRUMP ( Pacnews : édition du 16 mai 2018)


Naku press vous propose quelques commentaires sur une publication de Pacnews sur cette appréciation  des Etats Unis sur la stratégie de la Chine dans la région Indo Pacifique. 

En lisant cette publication, on a juste l’impression que la déclaration du président français en déplacement dans la région récemment, fait écho et semble influencer des préoccupations de politique étrangère des Etats Unis. Les propos qui sont repris dans cette publication, affichent bien l’intention des Etats Unis de ne pas laisser faire la  Chine , mettant en avant le nécessaire respect de la souveraineté des états de la région …. !!! Juste un clin d’œil sur ce qui vient de se passer en Palestine, on peut se poser la question de la sincérité de ces intentions bien formulées.  Mais ainsi vont les premières "vagues et houles" dans cette région du monde, qui par des propos de différents experts internationaux, avaient bien confirmé, qu’elle deviendrait le centre des intérêts mondiaux dans les prochaines décennies.

( Traduction de la publication de Pacnews)

L’administration Trump a déclaré que les intentions stratégiques et la politique de la Chine dans l’axe Indo-Pacifique sont déstabilisantes et contre-productives, réitérant son engagement à maintenir la région libre et ouverte.

Randall Schriver, secrétaire adjoint à la Défense, Asie et Pacifique, lors d'une audience du Congrès, a déclaré aux législateurs que les Etats-Unis continueraient à entretenir des relations constructives avec la Chine, mais n'accepteraient aucune politique ou action menaçant  les règles et l’ordre international. « Notre relation avec la "La Chine devrait et doit avoir une voix dans la formation du système international, comme tous les pays.

Cependant, au cours des dernières années, nous avons été préoccupés par les intentions stratégiques et la trajectoire de la Chine, y compris certaines activités dans la région que nous considérons comme déstabilisantes et contreproductives dans le Sud.Mer de Chine, par exemple ", a-t-il dit. "Nous allons défendre et défendre cet ordre, et nous encouragerons les autres à faire de même; et bien que nous soyons déterminés à coopérer avec la Chine là où nos intérêts convergent , nous allons rivaliser, vigoureusement, là où nos intérêts divergent », a-t-il déclaré.

Schriver a déclaré que la vision de l'Amérique pour la région indo-pacifique n'en exclut personne, car elle cherche à s'associer avec toutes les nations qui respectent la souveraineté nationale, le commerce équitable et réciproque et le respect du droit.

"Bien que nous acceptions que les États prennent des décisions qui ne sont pas dans notre intérêt, nous reconnaissons que pour que la région indo-pacifique prospère, chaque nation de la région doit être libre de choisir sa propre voie dans un système de valeurs pour que même les plus petits pays prospèrent, libérés des diktats des puissants », a-t-il déclaré. "Notre objectif est que toutes les nations vivent dans la prospérité, la sécurité et la liberté, libres de toute influence et capables de choisir leur propre voie", a déclaré le haut responsable du Pentagone.

Témoignant devant le même sous-comité, Alex Wong, sous-secrétaire d'Etat adjoint aux Affaires d'Asie de l'Est et du Pacifique, a déclaré que les termes «libre» et «ouvert» utilisés pour décrire la région Indio-Pacifique étaient pertinentes .

Le terme "libre" signifie d'abord, sur le plan international, que les pays de l'Indo-Pacifique devaient être libres de la coercition des puissances extérieures. Les nations devraient être capables de poursuivre leur propre voie de manière souveraine, sans le poids des sphères d'influence, a-t-il ajouté. "Des moyens gratuits, au niveau national, nous voulons que les sociétés des nations indo-pacifiques deviennent progressivement plus libres en termes de bonne gouvernance, en termes de libertés fondamentales, et en termes de transparence et de lutte contre la corruption", a déclaré Wong.

. "Ouvert" signifie avant tout des lignes de communication en haute mer et des voies aériennes ouvertes, a indiqué le responsable du Département d'Etat. Ces lignes de communication en haute mer, en particulier celles de la mer de Chine méridionale, sont l'élément vital de la région, a-t-il noté. «Deuxièmement, nous entendons une connectivité plus ouverte sous la forme d'une infrastructure de qualité, de meilleure valeur énergétique, de transport et numérique guidée par des investissements privés. Troisièmement, nous entendons des environnements d'investissement plus ouverts et des échanges libres, équitables et réciproques ", a déclaré M. Wong. "Un meilleur environnement d'investissement et un terrain de jeu égal et ouvert pour le commerce bénéficient aux entreprises et aux travailleurs américains. Mais cela devrait permettre aux innovateurs indigènes et aux entrepreneurs autochtones de participer un peu plus à  la croissance économique dans leurs pays d'origine », a-t-il ajouté.

La Chine revendique la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, mais le Vietnam, les Philippines, la Malaisie, le Brunei et Taïwan ont des revendications contraires sur la voie navigable. Les États-Unis déploient périodiquement leurs navires de guerre et leurs avions de combat pour affirmer la liberté de navigation.

SOURCE: L'EXPRESS FINACIAL / PACNEWS
Publication du 20 mai 2018 ( Naku press)


vendredi 18 mai 2018

QUAND LES ETATS UNIS VIENNENT PIETINER LA TRES FRAGILE PROCESSUS DE PAIX ISRAELO PALESTINIEN

Ce lundi 15 mai encore une date dans l’histoire de la longue lutte du peuple palestinien pour sa dignité. Gaza ce 15 mai se souviendra de ces enfants et tous ceux qui font partie de ces palestiniens qui sont tombés sous les balles des soldats israéliens.  Oui face une manifestation populaire pacifique, on a répondu par la répression  militaire, une répression qui risque d’avoir du mal à se justifier aux yeux de la communauté internationale.La principale raison de ce carnage : le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem, déclarée capitale d’Israel par Donald TRUMP, le 6 décembre 2017.  Une déclaration déjà condamnée par le peuple palestinien. Mais la voix du peuple Palestinien  ne compte pas à côté d’une préoccupation de politique intérieure des Etats Unis et plus particulièrement de Donald TRUMP.  Le président des Etats Unis qui avancent, entre autres raisons, une loi votée en 1995 : Jérusalem ambassady Act. Et d’ailleurs la classe politique américaine n’a pas dit mot sur ces évènements récents à Gaza. Ignorer les cris d’un peuple pour oser venir encore souffler sur les braises d’un feu qui ne s’est jamais éteint depuis plusieurs décennies. Cette décision taxée par certain de décision unilatérale, pour autant elle  n’aurait pas pu aller jusqu’au bout , si elle n’avait  pas bénéficié de soutien dans la région , connaissant aussi la menace iranienne qui conditionne de beaucoup le positionnement de la plupart des pays arabes.

Notons par ailleurs que ce transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem, est considéré par certains analystes, comme un événement qui vient enterrer l’idée de deux états. Cette solution de deux Etats derrière laquelle un politicien français a repris en ces termes : la sécurité pour Israel et la souveraineté pour les palestiniens.  
La diplomatie américaine considère cette décision, comme un premier pas d’un nouvel accord de paix, basé sur des réalités et non des fantasmes. Comme en même temps on apprend que les Etats Unis viennent de sortir de l’accord Iranien avec déjà l’annonce de nouvelles sanctions contre le régime iranien.

Et au sein du mouvement palestinien, les contestations  populaires pacifiques avec leur impact au niveau médiatique, obligent les antagonistes à s’asseoir autour de la table pour des discussions, dont celles concernant l’idée de changer de mode d’action et de s’aligner sur les grandes luttes mondiales contre les colonisations et l’appartheid. En effet jusque là le FATAH était taxé de mollesse envers le pouvoir israélien alors que la politique du Hamas n’a amené que des guerres et la vie sur le terrain est encore plus terrible.

Pourquoi Gaza ?  Gaza est maintenue sous siège par Israel depuis 2007, elle est entourée par une barrière totalement hermétique. Plus le temps passe, les conditions de vie deviennent insupportables : un taux de chômage de 44%  et plus de 60% de la population vivent sous le seuil de pauvreté,  95% de l’eau à Gaza  n’est pas potable. En effet Gaza fait partie de ces bouts de terre , où on a « entassé » des palestiniens dont ceux contraint d’exilés en 1994 laissant leur terre, avec un aller sans retour.  Ils étaient 750 000 en 1994 et aujourd’hui ils sont au nombre avoisinant les 7,5 millions répartis entre la bande de Gaza, la Gisjordanie et Jérusalem est.  Le 14 mai 1948  c’était la date de création de l’Etat hébreux, comme par hasard. Un calendrier historique bien respectée au détriment des droits les plus fondamentaux : simplement la vie avant de parler de droit d’expression et de démocratie.

Naku press dédit cette publication , aux camarades connus dans les années 1982 à Grenoble lors des manifestations dénonçant le carnage de Sabra et Chatila.

Publication du 18 mai 2018