dimanche 23 mars 2014

LES ELECTIONS MUNICIPALES / le premier tour confirme les indépendantistes dans le Nord et les Iles .



 
La population calédonienne s’est tout de même bien mobilisée pour aller voter à ce premier tour. Des taux de participation allant jusqu’à plus de 70% dans certains bureaux de vote. La campagne pour les inscriptions sur les listes, menée par les indépendantistes depuis un moment déjà a payé, mais aussi le contexte politique placée par l’approche des prochaines échéances provinciales. Le nord et les iles confirment leur positionnement dans le camp indépendantistes mis à part encore quelques communes comme La Foa bien ancrée dans le camp loyaliste, de même que Koumac dans le grand Nord, la Côte est est complètement acquise à la cause indépendantiste. Mais il faut simplement noter que malgré tout la droite confirme sa présence par des scores à ne pas négliger : on peut citer l’exemple de Poya avec le score de la liste menée par Mme MEZDORF ( union des forces de droite) , sur Houailou par celle menée par Françis EURIBOA , et encore d’autres listes comme celle de Mr POUYE sur la commune de Ponérihouen. A constater aussi que certains maires sortants sont quelques peu mis à mal de part leur score à ce premier tour, mais la majorité indépendantiste nous laisse croire que les communes concernées resteront aux mains des indépendantistes. A côté de cela nous avons le cas des communes qui ne font que confirmer la confiance menée par les équipes sortantes , et en passant un grand bravo à la liste FLNKS émergence Océanienne de Koohné  qui arrive aussi derrière les deux grandes communes d’obédience indépendantiste : Canala et Poindimié.

Une grande victoire par contre  c’est la commune de Thio où le FLNKS est revenu en force, cela fait partie des vœux affichés par le camp indépendantiste, l’Ile des Pins est la deuxième commune que les indépendantistes devraient normalement récupérer si chacun arrive à taire son égo. Le Communiqué du Front a été clair sur le sujet pour le deuxième tour. Mais nous sommes une île et parfois la démocratie et la lutte politique a trop souvent tendance à se donner comme frontière celle de sa commune ou de sa tribu !!!! Le pays n’est pas encore sorti de la contradiction principale , mais ce combat est parfois mis en sourdine pour élever des intérêts parfois autre que ceux qui nous ont porté jusque là où nous sommes rendus actuellement. … Des réactions sur les réseaux sociaux l’ont affirmé, parfois c’est d’abord une lutte contre soi même, et cela renvois tout simplement à ce que disait Jean Marie TJIBAOU : plus on avancera plus on se retrouvera devant nous-mêmes à entendre par là nos propres contradictions ...

Le grand Sud : la grande agglomération reste bien logée dans le camp anti indépendantiste  , c’est 83 000 électeurs sur les 4 grandes communes soit un peu plus de 45% du nombre d’électeurs que compte le pays. Toutes sont renvoyées au 2ème tour, la droite aussi paie de ses divisions internes. Mais certains scores dessinent d’emblée la tendance  , à l’exception de Nouméa, où les choses semblent prêtes à basculer à d’autres courants de droite. Sonia LAGARDE est la favorite en nombre de voix, mais les jeux d’alliance risquent fort de changer la donne. Côté indépendantiste : la grosse déception , car il y avait possibilité d’être au moins présent pour le deuxième tour. Deux listes , pour totaliser à eux deux tout juste le nombre de voix nécessaire pour être au deuxième tour.  Malgré une évolution qu’il faut souligner pour l’électorat FLNKS,  ceux qui sont arrivés avec une autre liste, nous laisse bien perplexe quant à leur objectif réel dans cette initiative . Sur Paita , c’est le même constat , en totalisant les voix des 3 listes indépendantistes  , on passerait la barre pour être au deuxième tour , mais voilà, idem pour Dumbéa où les voix des 2 listes réunies auraient là aussi permis une présence au deuxième tour. Seul le Mont Dore qui a porté qu’une seule liste unitaire indépendantiste, est maintenant compté pour le deuxième tour.  Naku press , renvois tout simplement ce constat à ceux qui ont amené tous les justificatifs dans la balance pour ne pas aller sur une seule liste. Pour quel objectif . Cela mériterait une analyse plus approfondie mais cette fois-ci à la lueur de ce qui se passe dans l’ensemble du pays , et non plus dans la petite périphérie, du grand Nouméa . Les prochaines provinciales nous diront un peu plus sur le chapitre….

Chacun aujourd’hui fera son bilan, et va préparer les tractations pour le deuxième tour, mais les dés sont peut être joués pour les prochaines provinciales. Attendons les prochains jours pour apprécier la courbe qui se dessinera au lendemain des tractations sur les listes à présenter ou à soutenir pour le 2ème tour.

( Quelques chiffres dans la prochaine publication)
Naku press : Mise en ligne le 24 mars 2014