mercredi 4 février 2015

KANAKY : LE BUREAU POLITIQUE DU FLNKS ANNONCE OFFICIELLEMENT LE REPORT DU CONGRES PREVU POUR CE 7 FEVRIER 2015 !!!


Loin d’être une intox, les bruits des ondes de ces dernières semaines, et les propos tenus par certains leaders ces derniers jours, prédisaient bien un problème au sein de la mouvance indépendantiste. Hier le jour J pour la décision finale concernant la tenue du congrès , la tendance représentée par le Palika et l’UPM a réussi à faire acter le report du congrès , avec comme prétexte officiel : « la charge émotionnelle » pour reprendre les termes de Victor TUTUGORO.

Alors que depuis la démission du gouvernement, la droite affichait au grand jour ses distensions internes, et plus le temps passe l’opinion publique mesurait combien il était difficile de trouver un terrain d’entente. Depuis ces dernières semaines, tout le monde est à Paris pour essayer de trouver une solution par le haut.

La mouvance indépendantiste aurait pu profiter de ce contexte pour afficher son projet et ses perspectives, non elle a fait le vide sur la place médiatique. Un sursaut va-t-on dire avec l’annonce de ce plan baptisé par la presse locale : « unité calédonienne » , mais qui n’aurait pas pu aller jusqu'à l’adhésion de l’ensemble des partis indépendantistes, vu la décision du report du congrès. 
La question du lieu semble un peu léger, un peu difficile à admettre que la qualification de Saint Louis (montée de toute pièce par la presse ) puisse facilement influencée la vision d’une organisation politique , mais comme dirait l’autre , il y va de la hiérarchisation des arguments dans la structuration d’une position pour défendre une stratégie précise . L’ordre du jour de ce congrès positionnait le  Front sur les marches d’une bonne restructuration en revenant sur des points sensibles, qui jusqu’à présent expliquaient les divergences internes, et le bouquet final celui de la restructuration du FRONT dans son organisation  avec la question de la présidence. L’UC avait même déjà un candidat pour la fonction.
Saint Louis  c’est dans le Sud, Rock WAMYTAN  c’est également le sud,  et dans le sud c’est le « spectre » de la DYNAMIQUE FLNKS SUD  PT DUS, c’est le groupe UC FLNKS ET NATIONALISTES, une réalité qui peut gêner certain, qui pourrait lire là un rapport de force favorable à un courant d’idée qui est celui de renforcer le FLNKS et le repositionner comme une organisation de lutte. Une version du Front, certainement abandonné par certain,  qui sont restés sur le respect stricto sensu de la position prise par un des congrès il y a quelques années de cela , lorsque l’on a pris la décision de supprimer toutes les structures de base du front , et le positionner simplement comme la structure qui suivra les relations extérieures pour la popularisation de la lutte pour l’émancipation du peuple kanak sur la scène régionale et internationale, et le suivi de l’accord de Nouméa .

2015 nous sommes à quelques années de la première étape du calendrier des référendums prévus par l’ADN, il est évident aussi que nous n’arriverons pas doucement comme une barque qui glisse sur un lac au lever du soleil. La signature des accords n’a pas réglé pour autant les contradictions avec le pouvoir colonial comme aussi les divergences idéologiques qui expliquent la diversité des partis indépendantistes. A l’approche de l’objectif, il est aussi scientifique que les divergences de point de vue s’affiche au grand jour.  C’est aussi dans la finesse d’analyse, de la hauteur, et surtout de la persévérance qu’il faudrait aller chercher les contours d’une nouvelle voie pour affronter les dernières marches. Quand les contradictions secondaires que sont ces divergences idéologiques, viennent à bouger l’échafaudage qui a porté les choses jusqu’à l’aube de l’objectif, seule la capacité de chacun pourra aider à « attacher » la stratégie qui convient pour contenir les turbulences et ainsi permettre à ce que la pleine souveraineté ne soit pas un vain mot.

L’appel du Bureau politique sur les ondes de Djiido au courage de chacun, à la persévérance doit faire écho dans nos chaumières. En politique il y a ce qui apparaît en surface mais beaucoup de choses se font et se décident dans les coulisses des hauts lieux. Mais la dialectique veut que même les choses qui se décident dans les coulisses sont conditionnées par l’expression du terrain.
Essai …

Naku press : Mise en ligne le 5 février 2015