jeudi 22 mai 2014

FLASH INFO

USINE DU SUD : ENTRE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET POLLUTION  !!!

L'éternelle équation à résoudre par des pays comme le nôtre dont les sous sols sont riches en minerai. Vigilance, maîtrise, concertation permanente avec les populations locales , il y va de toutes les approches que les sociologues et anthropologues accompagnant l'implantation de ces grosses usines , feront pour à chaque fois justifier la grosse brèche qui va prouver que c'est possible de faire les choses avec un petit risque , mais jamais de risque zéro.  Mais cette usine implantée dans le sud du pays, interroge sincèrement les populations autochtones vivant dans cette partie de la province sud , depuis une semaine le ton monte suite à une nième fuite d'acide.  Des poissons morts , des cérémonies comme pour enterrer un être humain, les populations locales étaient là pour enterrer une partie de la nature vivante,  venant du cours d'eau polluée par cette fuite d'acide.  Face à ces géants de multinationales les populations locales se sont élevée pour défendre leur environnement mais face à des géants , parfois il faut trouver des compromis. C'est cela qui a finalement laisser passer la construction de cette usine. Les Associations écologiques ont tiré la sonnette d'alarme depuis un bon moment , elles ont même gagné des recours contre l'industriel , Naku press se fait le relais de quelques extraits d'un communiqué de presse sortie ce jour par MWA NI JE , une association regroupant des militants nationalistes travaillant dans la commune de Mont Dore, la première grande commune à proximité de cette usine.  MWA NI JE , pose des questions qui font peut être peur mais qui , dans toutes les communications existantes sur le sujet n'ont jamais trouvé de réponses . Bonne lecture, et surtout restez à l'écoute.

"…. Nous rappelons  que l'usine Vale de Goro  est classée SEVEZO 2 , ce qui signifie qu'elle représente un danger maximal, imminent et permanent pour tout le monde! Nous exigeons donc, que les autorités compétentes prennent les mesures d'urgence nécessaires pour sécuriser les travailleurs et les populations environnantes. 
Enfin nous attendons ( MWA NI JE) , des pouvoirs publics qu'ils répondent aux trois questions suivantes :  - jusqu'à quand la baignade et la consommation de poissons sera interdite dans la baie de Prony ?   - jusqu'où cette pollution à l'acide dans la baie de Prony s'étend-elle vraiment ?  - Quelle garantie avons-nous  que les poissons que nous consommons dans le sud, y compris ceux achetés au marché de Nouméa , sont sains et sans risques pour les consommateurs ? …." Extrait du communiqué de presse de l'association MWA NE JE ce vendredi 23 mai 2014

Naku press : Mise en ligne le 23 mai 2014