mercredi 26 octobre 2011

Ce silence qui cautionne le massacre au WEST PAPUA...

Ce silence qui cautionne le massacre
Magalie TINGAL
Octobre 2011 Suva - Fiji

La semaine dernière, lors de la troisième tentative de tenue leur congrès national du Mouvement pour la Liberté de WEST PAPUA (O.M.P Oganisasi Papua Merdeka), les quelques 5000 congressistes se sont fait fusillés par l’armée Indonésienne qui a déclaré que «ce rassemblement était illégal et inadmissible.»

Ce congrès a fait sa déclaration d’Indépendance et a élu son Président. La loi d’autonomie votée en 2001 de WP au sein de l’Indonésie n’a jamais été respectée.

Dans cette partie de la Mélanésie, par exemple, déployer le drapeau de l’Indépendance, le «Morning Star» est un geste interdit par le gouvernement Indonésien.
L’accès est totalement interdit aux journalistes et aux organisations humanitaires. Une seule vidéo inédite a été obtenue par Al Jazeera.

Il y aurait 6 morts, mais la police en a annoncé officiellement 2, 17 personnes portées disparues et 6 leaders ont été arrêtés accusés de trahison.
Depuis 1969, année où l’Indonésie est en WP, voilà 42 ans de massacre qui n’ont, il semble, pas d’effet sur la Communauté Internationale.

En Kanaky Nouvelle Calédonie un groupe envisage une action dans les mois à venir en soutien au peuple de West Papua, peuple qui a toujours reçu le soutien du FLNKS et de toutes organisations Indépendantistes en faveur des peuples opprimés.

En début d’année, encore, lors de la discussion du statut d’observateur de l’Indonésie, au sein du Groupe Fer de Lance Mélanésien GFLM, le représentant du Front de Libération Nationale Kanak et Socialiste FLNKS, Victor TUTUGORO avait déclaré : « l’Indonésie a envahie West Papua dans les années 70, on a des retours du non respect des droits de l’homme dans cette partie de la Mélanésie. Le FLNKS a une position claire, elle n’a pas évoluée depuis, même à titre occasionnel, le FLNKS n’est pas favorable au statut d’observateur de l’Indonésie au sein du GFLM et soutient le peuple de WEST PAPUA ».

Récemment, la CNTP, Confédération Nationale des Travailleurs du Pacifique a aussi rappelé que dans son préambule de ses statuts sa position concernant le respect des droits des peuples à disposer d'eux mêmes, et elle se veut donc solidaires de toutes les luttes engagées partout dans le Monde par des peuples opprimés par des puissances impérialistes , colonialistes, capitalistes et de ce fait soutient le peuple de WEST PAPUA.

à suivre aussi sur : http://pacifikanakynews.blogspot.com


Maly

Cordialement,
Best regards,

Melle TINGAL Magaly