dimanche 31 mars 2013

LE 32ème CONGRES DU FLNKS ( La petite analyse de Naku press)





 La coalition indépendantiste a tenu son congrès annuel le 23/03/2013, à Paita , une des petites villes périphériques à la grande capitale "blanche" : Nouméa ; enfin les 4 composantes du FLNKS autour d’une table pour parler de stratégie en vu des prochaines échéances. Un rendez vous convoité par beaucoup de monde, mais malheureusement , certains ont voulu que cela soit d’abord « une rencontre au sommet ».- bref une grille de lecture possible, mais voyons ce que ce rassemblement a pu sortir pour baliser les discours, les positions , les actions d’ici 2014.  Naku press ne peut que saluer simplement cette capacité de se retrouver , alors que ces dernières semaines les « règlements de compte » se faisaient via les médias entre  ces mêmes composantes. Ainsi va la démocratie, mais parfois cela rend un peu difficile l’exercice à déployer pour recoller les morceaux !! . 2014, l’histoire du Front sont les deux éléments que Naku press retiendra ici pour diffuser sur sa page principale, les motions de ce 32ème congrès.

1)                Le 32ème Congrès FLNKS, réuni le 23 mars 2013 au Centre Socio culturel de Paita
- Considérant les échéances électorales déterminantes de 2014,
- Considérant les acquis obtenus dans le cadre du processus de décolonisation engagé par le FLNKS depuis 1983, pour l’émancipation,
- Considérant l’imminence de l’aboutissement du statut de quasi-souveraineté du pays,       
- Considérant les consultations successives prévues par la loi sur le transfert des compétences régaliennes pour la période 2014-2018
Le FLNKS s’engage à:
-          Faire valoir son projet politique d’unité nationale comme feuille de route pour convaincre et rassurer les populations sur leur avenir ;
-          Adopter, à partir de la démarche unitaire, la logique nationaliste pour obtenir les 3/5ème au Congrès afin d’aller aux termes de l’Accord De Nouméa et faire accéder le pays à sa pleine souveraineté et à son indépendance.




2) Le 32ème Congrès FLNKS, réuni le 23 mars 2013 au Centre Socio culturel de Paita
- Considérant l’Accord de Nouméa, processus de décolonisation et d’émancipation
- Considérant l’accord passé entre l’Etat, le FLNKS, le RPCR et les institutions calédoniennes en 1998 sur la prise de participation de la STCPI au sein de la SLN 
Le FLNKS s’engage à:
-          A faire inscrire dans le schéma industriel l’augmentation de 34 à 51% la participation de la Nouvelle-Calédonie via la STCPI, au Capital de la SLN
- Considérant les dispositions nécessaires aux réformes profondes du Pays

Le FLNKS s’engage à:
-          Mener à son terme le chantier de la réforme globale de la fiscalité, pour une meilleure équité et justice sociale.
-          Poursuivre les efforts entrepris dans le cadre du règlement de la problématique « vie chère »
-          Faire aboutir la réflexion sur la stratégie industrielle, le bilan de l’Accord de Nouméa et l’avenir institutionnel
-          Finaliser l’élaboration du schéma NC 2025
-          Faire en sorte que le projet éducatif Calédonien soit davantage adapté au service du Pays et de sa population
-          Engager le processus de transfert des compétences de l’article 27
-          Mettre tout en œuvre pour parvenir à la cohésion sociale, synonyme de paix et de sérénité des populations, dans le cadre du destin commun et de la citoyenneté

3)                  Le 32ème Congrès FLNKS, réuni le 23 mars 2013 au Centre Socio culturel de Paita
Considérant la Présidence du Groupe du Fer de Lance Mélanésien (GFLM) par le FLNKS durant la mandature 2013/2015, de l’organisation régionale mélanésienne,
Considérant l’importance des relations internationales dans le cadre du projet politique du FLNKS,
Le FLNKS s’engage à :
-          Poursuivre le travail du Groupe du Fer de Lance Mélanésien en confortant les politiques développées et l’impulsion de nos programmes pour affirmer la région mélanésienne dans le concert des Nations ;
-          Porter la candidature de Victor TUTUGORO à la Présidence du GFLM à l’occasion du Sommet des Leader du 13 au 21 Juin en Pays kanak ;
-          Porter les candidatures de M. Paul NEAOUTYINE et M. Rock WAMYTAN à l’intégration du Groupe des Personnalités Eminentes -Emminents Persons Groups (EPG)- chargé de préparer un plan de la Mélanésie pour les 25 prochaines années.

Le camp indépendantiste a pris le pas sur cet élan de l’histoire, qu’il a écrit de ses souffrances, ses tourmentes, ses incompréhensions. Oui les indépendantistes ont annoncé au lendemain de ce rendez vous : l’unité du mouvement pour une meilleure représentativité dans la province sud, une donnée prédominante pour avoir les 3/5 ème au congrès. Parce que c’est une logique qu’il s’est donné en acceptant de signer les accords de Matignon –Oudinot et celui de Nouméa par la suite. L’adhésion au projet social pour ratisser large , le bulletin de vote, le FLNKS affirme déjà ses priorités.

Le contexte joue beaucoup aussi sur l’appréciation populaire de tout ce qui se dit , parce que la population n’est pas si indifférente. Tout le monde suit les médias, les réseaux sociaux  grouillent 24/24 pour dire 2014 , chacun à sa manière, mais le peuple est alerté par l’enjeu des prochaines élections provinciales. Une psychose , non, mais une diversité d’opinion et de comportement se dessine d’une manière encore un peu timide, mais les premières lueurs de ce risque de changement font déjà écho dans le pays. Que va-t-il se passer en 2014 ? Indépendance ou pas tant que je peux continuer ma petite vie tranquille c’est l’essentiel – je préfère vendre ma maison ou commencer à placer mon argent ailleurs, - ou encore moi je prépare 2014 parce que ce sera peut être encore 84 bis  bref , des indicateurs témoignent déjà de l’existence de ces différentes tendances.
Chez les kanaks, certains affirment que 2014 c’est l’indépendance de Kanaky et rien d’autres, pas de capitulation, - d’autres prônent sans trop l’affirmer une indépendance négociée – d’autres disent :le pays est déjà indépendant – d’autres pensent que la question de l’indépendance du pays, c’est tout un travail au niveau juridique, administratif et financier que les politiques doivent s’y atteler pour affiner toutes les opportunités définies par l’Accord de Nouméa . Donc diversité de point de vue , mais avec un seul objectif : l’indépendance de Kanaky.

Le drapeau kanak flotte depuis deux ans maintenant officiellement aux côtés du drapeau français, la première coulée technique de l’usine du NORD est prévue pour ces jours-ci, des dossiers comme le schéma NC 2025 pour l’aménagement du pays, le schéma global de transport et de mobilité sont bien enclenchés , la campagne pour les inscriptions sur les listes électorales est bien partie, la radio indépendantiste arrose quotidiennement ses auditeurs pour dire et redire ce droit fondamental reconnu à chaque citoyen : le droit de vote- « fais le une fois pour kanaky ». – Juin prochain , le FLNKS prendra la présidence du groupe PAYS Fer de lance Mélanésien, pour deux ans, parce que le pays doit s’affirmer aussi dans la région. Certains y trouveront encore de quoi dire sur toutes ces initiatives, mais la roue de l’histoire continue à tourner.

Naku press : Mise en ligne le 01/04/2013