dimanche 12 juin 2011

1er Congrès du CNTP

Les samedi 11 et dimanche 12 juin 2011 au Dock Socio-Culturel de Païta, se tenait le 1er Congrès du CNTP (Confédération Nationale des Travailleurs du Pacifique), le syndicat créé par les dissidents de l'USTKE emmené par l'ex-président de la célèbre centrale syndicale. A l'ouverture du Congrès, étaient invités et présents le sénateur Simon Loueckhotte, la secrétaire générale du SLUA, Rosine Streeter, l'ex-porte parole du FLNKS et membre de l'UPM, Victor Tutugoro, le président de l'UMP, Guy Pascal, l'élue du FLNKS Sud, Odette Moindou, un militant Palika de la Dynamik Unitaire, François Karé et l'élu du FLNKS Sud, militant également Palika de la Dynamik Unitaire.


Dès que Naku press aura en sa possession les motions de ce Congrès, il n'hésitera pas à les rendre publique... En attendant, Naku press publie ici l'intervention de Rosine Streeter, sécrétaire générale du SLUA...


"Je tiens tout d'abord à vous remercier pour cette invitation qui m'honore,
à l’occasion de 1er congrès de la CNTP (confédération nationale des travailleurs du Pacifique).
Permettez-moi de saluer toutes les autorités présentes en particulier les autorités coutumières à qui je vais demander la permission de dire ma vérité et me pardonner si je devais vous offenser.

C’est un grand bonheur pour moi pour le syndicalisme libre dans un pays libre !( faut-il que nos frères syndicalistes soient à la hauteur des attentes de notre jeunesse et de nos populations)

J'aurai l'occasion pour une fois ce matin de dire publiquement ce que Gérard Gégé représente pour moi et pour mon Pays, quitte à sortir des sentiers battus au risque d’être montrée du doigt.
A ce sujet je vous demanderai de l’indulgence au cas où je devrais vous agresser avec mes déclarations mais il faut qu’à un moment de notre vie syndicale nous nous accordions le droit de parler et dire ce que tout le monde pense tout bas.

Si on m’avait dit…
Si on m’avait dit que la kanaky n’est pas une couleur…
Si on m’avait dit que la kanaky était avant tout un état d’esprit, une façon d’être, un mode de vie (vivre et laisser vivre)…
Si on m’avait dit que les couleurs n’existaient pas… que la couleur est la même pour tous à l’intérieur,
Si on m’avait dit, qu’il y avait des blancs plus kanak que les kanak, et des kanak plus blancs que les blancs, je ne l’aurais jamais cru…
Et pourtant…
Voilà Gérard Jodard, un brave parmi tous les braves de notre nation, un exemple d’abnégation pour tous nos jeunes qui pourraient certainement le prendre pour modèle !!
Gégé, n’est pas comme les autres… il va au bout de ses convictions et respecte la parole donnée.
Et sa parole n’est pas un vain mot. Chez lui l’engagement est total, non négociable, réel Rien ne pourra le détourner de ses objectifs ni de ses combats…
En cela, il est un modèle pour beaucoup d’entre nous, et gène naturellement la bande d’arrivistes et d’opportunistes qui font semblant de s’intéresser au peuple, mais qui en réalité sont beaucoup plus intéressés par leurs avantages personnels quitte à trahir le peuple.
Gérard n’est pas de ceux là, il va au bout de sa logique et de ses convictions. Rien ni personne ne peut briser sa détermination.
Et Gérard, à la différence de beaucoup d’autres, à une vraie parole. Il n’a jamais trahi le peuple pour s’enrichir (et dieu sait si beaucoup d’autres ont préféré plutôt se servir, que de servir le peuple, ou les militants qui leur avaient fait confiance.
Il n’est pas utile d’identifier ces usurpateurs : tous le monde les connait … Des syndicalistes qui du jour au lendemain se retrouvent à la tête de fortunes colossales et de patrimoine considérables, pourraient être légitimement questionnés sur la façon dont ils ont opéré pour s’enrichir ainsi sur le dos de leur militants de base.
Ceux là ne vont pas en prison, ils préfèrent leurs appartements luxueux, acquis souvent de manière illicite…
Quand il faut trahir leurs militants, ils le font sans sourciller… La couleur de l’argent est souvent plus belle que celle du peuple !!
Gérard n’est pas un saint, mais il est juste et honnête et n’a jamais dupé le peuple de Kanaky. ..
Il est en tout cas un exemple à montrer pour nos jeunes et figurera certainement un jour au « panthéon » des grands hommes qui ont aidé à construire notre pays. Cela, il ne faudra jamais l’oublier !!
Quand bien d’autres auront rejoint les poubelles de l’histoire dans un beau cercueil doré, les justes demeureront : Les pères de notre nation, les JM Tjibaou, les Eloi Machoro, les Yéiwéné Yéiwéné, Pierre Declercq, et quelques autres … Gérard Jodar est de ceux là !!
En Israël, l’Etat à créé une classe à part, de citoyens d’honneur… On les appelle des justes… Ils ne sont pas juif, ils ne sont pas saint, ils sont simplement des femmes des et des hommes qui ont refusé l’inacceptable, parfois au péril de leu vie.
Gérard pourrait être l’un des tous premiers de la liste… Avant beaucoup d’autres, il s’est élevé contre les injustices et les ignominies qui touchaient (et touchent toujours) notre population.
Il fait parti de cette race d’hommes rares, qui contre vent et marée, décide d’influer sur le cours de l’histoire en s’élevant au péril de sa vie pour faire évoluer les choses dans le bon sens.

Je tenais, avant tout autre, à le remercier pour son courage et sa ténacité pour inverser le sens de l’histoire et permettre à notre peuple de retrouver sa dignité perdue.

Gérard, tu as failli y laisser la peau, mais ton exemple, encouragera notre jeunesse à se transcender pour construire un monde meilleur en KANAKY.
Au nom de notre peuple, à nouveau debout après tant d’années d’humiliation et d’asservissement, Tu es des nôtres pour toujours, et ça jamais nous ne l’oublierons!
Notre terre, c’est ta terre !

Enfin, je tenais à faire un point rapide sur la situation actuelle en matière de syndicats :
En fait, la plupart d’entre eux ne jouent plus leur rôle et trahissent les combats de nos frères : Par exemple, ils prétendent être contre la vie chère, et se font financer les études par les grandes surfaces !! Peut-on avoir confiance en eux ?
Ils revendiquent la mutuelle pour tous, mais ont en même temps laissé tomber leurs militants de la SLN, abimés par l’amiante et autres poussières cancérigènes ou mortelles.
Ils ont la prétention de vouloir gérer le FSH, mais s’avèrent totalement incapable de concevoir des logements adaptés et accessible à la propriété pour les plus pauvres.
Ils prétendent défendre les travailleurs, mais en fait ne pensent qu’à s’enrichir sur leur dos.
L’emploi local ? C’est une vaste fumisterie !! On prétend défendre l’emploi local mais on cautionne en même temps l’arrivée massive de réunionnais, qui prendront la place de nos travailleurs, car ils sont prêts à travailler à n’importe quel prix, compte tenu du chômage chez eux. Accepter ça, c‘est accepter de voir la courbe des salaires baisser (ils sont pourtant déjà pas assez élevés) !
En clair, les syndicats « institutionnels » trahissent le peuple en préférant s’enrichir à titre personnel. (il n’y a qu’à regarder leur train de vie)
Nous n’accepterons jamais, ni Gérard, ni moi, de trahir nos adhérents, nous sommes ici pour vous servir, et jamais nous ne l’oublierons.
Merci de votre confiance à tous."

Nouméa, le 11 juin 2011-


Rosine STREETER au nom du SLUA