mardi 7 juin 2011

La Dynamik FLNKS Sud a organisé une conférence de presse...

En présence de Moindou Odette, Roch Wamytan et Sylvain, les trois élus FLNKS de la Province Sud, la Dynamik FLNKS Sud a tenu une conférence de presse pour relater les décisions prises lors de son assemblée générale de samedi dernier. Une assemblée qui a eu lieu à la maison commune de St Sébastien (St Louis - Mont Dore).
Par contre, la conférence a eu lieu dans les murs du siège de la Province Sud. C'est ce qui est une Première !

Extrait de la conférence de presse animée par Nicole Waia, membre de la commission Communication de la Dynamik FLNKS Sud....

"... La Dynamik FLNKS Sud est une organisation qui a vu le jour dans le cadre de la préparation des élections de Mai 2009. C’est, avant tout, la volonté d’assurer une représentation active indépendantiste à la province Sud, après 5 ans d’absence que cette organisation a été initiée par des militants du FLNKS.

Après avoir réussi à faire une liste unitaire sous la bannière du FLNKS avec un slogan parlant : Un peuple en marche, la Dynamik FLNKS Sud s’est donnée comme objectif d’accompagner le travail de ces 4 élus en faisant régulièrement un point sur l’avancement du travail mené au niveau de l’institution.

Le cadre de ce suivi : les grandes orientations du programme électoral de Mai 2009.
Une représentation de 4 élus sur 40 (que compte la province sud) oblige à faire des choix stratégiques sur les dossiers à porter, qui touchent les couches sociales les plus défavorisées et à l’identité kanak et océanienne tout en faisant valoir nos options politiques indépendantistes. Comment conforter notre action politique dans cette province majoritairement de droite sur un plan électoral ?

C’est lors des réunions de coordination avec le terrain, que la Dynamik FLNKS Sud organise la passerelle avec les élus.

La réunion du samedi 4 juin 2011 s’inscrit dans ce cadre là. Cela a été l’occasion pour nous de faire un tour d’horizon sur l’ensemble des dossiers positionnés et suivis par nos élus.

Nous les avons classés en deux catégories :

1 - Les dossiers emblématiques : le col de Pétchikara, le port économique de Thio, le projet d’Hotel de Gouaro Deva, le lycée du centre
2 - Les dossiers classiques liés aux préoccupations quotidiennes des populations vivant dans le milieu urbain du Grand Nouméa et celles des populations vivant dans les tribus en particulier la problématique de la mise en valeur du foncier coutumier (GDPL, travaux d’aménagement ).

Les militants investis au niveau du Congrès et du Gouvernement ont aussi fait le tour des dossiers qui occupent l’actualité avec notamment la situation du gouvernement, le dossier transfert de compétence, la modification de la loi organique prévue pour juillet, la nomination de Roch WAMYTAN à la présidence du congrès du Pays…
Ces dossiers qui, pour nous, témoignent de l’impact de l’action politique du mouvement indépendantiste au niveau du pays. La Dynamik FLNKS Sud prend acte de cette représentativité, maintenant confirmée au Congrès avec la présidence de cette haute instance de décision, 3 voire 4 ministres au Gouvernement,5 avec l’élue du groupe UNI.

Pour le soutien du travail mené à ces différents niveaux, la Dynamik FLNKS Sud s’est dotée d’une organisation permettant aux militants de terrain d’apporter leur contribution aux réflexions actuellement en cours sur des domaines comme l’enseignement, la santé, et sur des dossiers de fond telle la question de l’inscription sur les listes électorales.
L’inscription sur les listes électorales, un dossier éminemment politique, puisque c’est une question primordiale pour organiser la participation des populations aux prochaines échéances provinciales de 2014 mais aussi au référendum d’autodétermination. On notera en passant des problèmes qui concernent en particulier la jeunesse kanak, avec une présence encore massive sur le tableau annexe qui oblige à des démarches juridiques, l’importance des jeunes qui ont perdu leur droit civique – bref beaucoup de travail en avenir.

Par ailleurs, la Dynamik FLNKS Sud a aussi été interpellée sur la question de l’emploi local, avec l’institution d’un réseau réunionnais via Manpower une boîte d’intérim de la place. L’emploi local constitue l’un des points clés du rééquilibrage, la loi du pays sur le sujet a été votée en Juillet 2010, les modalités n’étant pas encore ficelées, le marché de l’emploi reste accessible à tout français venant des autres pays d’outre mer. Mais s’agissant d’une initiative, privée, soutenu par une collectivité territoriale en l’occurrence le Conseil Général, la Dynamik FLNKS Sud rappelle simplement que le pays est dans un processus de décolonisation acté par l’Accord de Nouméa. On ne peut accepter de telles initiatives qui viennent de fait bouger cet équilibre recherché entre les communautés vivant dans le pays, une des conditions nécessaires pour la construction du destin commun. On demande à ce que les modalités pratiques pour l’applicabilité de cette loi du pays, soit réellement suivie.
Une organisation a été mise en place pour récolter les données statistiques sur les offres d’emplois, la catégorie socioprofessionnelle des métiers concernés, le vivier local des demandeurs d’emplois, - bref constituer une banque de données pour démontrer l’urgence de la situation aux autorités politiques du pays.

Les organisations syndicales du pays ont déjà réagi, au vu de l’argumentation que nous venons de développer, la Dynamik FLNKS Sud appelle à soutenir les différentes manifestations prévues dans les prochains jours à Nouméa.

Suivre le travail dans les institutions, assurer la passerelle entre les élus et le terrain pour la remontée des besoins, participer aux réflexions qui se mènent au niveau du pays, apprécier les sujets d’actualité font partie des objectifs portés par la Dynamik FLNKS Sud.
Elle continuera à porter l’option indépendantiste dans la province Sud, comme elle contribuera avec ses petits moyens aux réflexions liées à des grands enjeux d’avenir pour la construction du pays de demain.

Le 07/06/2011.