mardi 13 mars 2012

De la Coordination Générale DUS du samedi 10 mars 2012

Communiqué de presse sur les résolutions de la Coordination Générale du samedi 10 mars 2012

La Dynamik Unitaire Sud (DUS) s’est réunie en Coordination Générale, le samedi 10 mars 2012 à Nouméa, pour examiner l’actualité politique, économique et sociale de ces derniers temps. Le bilan du mouvement cinq mois après sa création et les enseignements de l’assemblée générale de la Dynamique FLNKS Sud étaient également prévus à l’ordre du jour de la réunion.

Examinée dans la matinée, l’actualité politique, économique et sociale est ponctuée par des faits qui sont intimement liés à l’échéance politique de 2014. Ce sont les rendus des réflexions des comités de pilotage, mis en place par le Comité des Signataires de 2011, la rentrée scolaire et les conséquences du transfert de compétence en matière de l’enseignement de second degré, les échéances politiques et les conflits sociaux.

S’agissant des réflexions du Comité de Pilotage sur le bilan de l’Accord de Nouméa, la Dynamik Unitaire Sud (DUS) prend acte de l’audit réalisé par une société indépendante financée par l’Etat à la demande des indépendantistes.
Reconnaissant l’utilité de cet outil indispensable pour mesurer les avancées et les manquements de l’Accord de Nouméa, la Dynamik Unitaire Sud (DUS) regrette toutefois que les indépendantistes ne se soient pas dotés de moyens adéquats permettant d’apporter leur propre analyse en ce qui concerne le projet de société IKS.

S’agissant des élections présidentielles, la Dynamik Unitaire Sud (DUS) considère que, pour renforcer la démarche unitaire, il est important que le FLNKS et la mouvance indépendantiste en général adoptent les mêmes positions.

Sur la rentrée scolaire, la Dynamik Unitaire Sud (DUS) constate que, même si les problèmes de fonds demeurent, le transfert de l’Enseignement de second degré opéré en début de l’année 2012 au Pays a, au moins, permis des améliorations et visibilités, notamment sur la question des élèves qui, chaque année, ne trouvent pas d’établissement d’accueil.

La Dynamik Unitaire Sud (DUS) s’est également penché sur les conflits sociaux qui marquent l’actualité. Pour la Dynamik Unitaire Sud (DUS), ces conflits sont la traduction d’une société en déséquilibre d’apparence démocratique. Au-delà de son aspect social, le mouvement de contestation des surveillantes de cantine pose la problématique du choix de société, notamment la prise en compte d’un personnel qui, d’une situation de précarité, risque d’être licencié après plus de 20 ans d’expérience.

Dans l’après midi, la Dynamik Unitaire Sud (DUS) a fait le point sur l’organisation et le fonctionnement. Ainsi, la Dynamik Unitaire Sud (DUS) relève que ses trois structures que sont le relais, la communication et la gestion remplissent parfaitement leurs missions.

La Cellule Relais, comme son nom l’indique, relaie les décisions prises lors des Coordinations Générales qui sont organisées tous les trois mois et les remontées du terrain tous les 15 jours. La Cellule Communication se réunissant tous les 15 jours a présenté la stratégie de communication qui accompagnera les perspectives de travail 2012-2014 avec le slogan « Penser national, agir local ».

Enfin, la troisième structure, le Comité de Gestion, a indiqué les opérations permettant de financer le mouvement. A ce titre, une journée bingo est prévue le samedi 14 avril 2012 au Nakamal du Lac (du côté du Car Sud).

Avant de terminer la journée avec des questions diverses, la Dynamik Unitaire Sud (DUS) a noté quelques enseignements sur l’assemblée générale du FLNKS Sud qui s’est tenue le samedi 25 février 2012. L’un des enseignements est que la Dynamique FLNKS Sud, mise en place à la suite de la liste FLNKS Sud de mai 2009, a pris acte et intégré de fait le mouvement Dynamik Unitaire Sud (DUS). L’autre enseignement est que, pour aborder avec force les perspectives politiques 2012-2014, il est nécessaire d’associer tous les nationalistes et progressistes dans le travail militant.

Pour la DUS
Sylvain BOIGUIVIE