mardi 10 mai 2011

L'immigration calédonienne de Toulouse souhaite rencontrer une délégation de la liste Entente FLNKS

Mesdames et Messieurs les membres de la délégation de l'entente FLNKS,

L’actualité politique du pays ces derniers mois n’a ravi ni les cœurs ni le mental de toute la population calédonienne et en particulier la population kanak. Bien au contraire, elle n’a fait qu’attiser les peurs et la psychose des évènements des années 80, avec en toile de fond les démissions répétées du Gouvernement, pourtant seul au monde à être collégial, en confrontant des arguments et raisonnements politiciens aussi puérils les uns que les autres dans le fond.

Aussi faut-il rappeler que l’Accord de Nouméa, même si son application suit son cours difficilement, est très éprouvé sur tous les plans (politique, institutionnel, juridique, économique, social, etc.) à tel point que nous étudiants, nous travailleurs, nous militaires, bref nous population kanak et calédonienne de Toulouse nous nous demandions quel avenir aurions-nous demain avec un tel climat politico - institutionnel.

Par conséquent cette interrogation nous a conduit à nous réunir régulièrement en comité élargi ou restreint pour échanger, discuter ou encore débattre sur les sujets qui concernent le pays dans le court comme dans le long terme.

Cependant sachez que les informations avec lesquelles nous échangeons sont celles relayées par les supports audiovisuels (télé, radio, Internet, presse, etc.), bref des informations passées au crible des auteurs, informations donc déjà altérées, donc orientées et ciblées selon le public et la sensibilité.

De ce fait nous relativisons beaucoup les articles des Nouvelles Calédoniennes tout comme les images sur TNC surtout quand il s’agit de relayer une information politique du clan indépendantiste car ce sont des informations tronquées, donc mi-vraies mi-fausses. A savoir avions-nous la bonne partie de l’information ?

²C’est donc la raison pour laquelle nous voulions profiter du séjour que vous ferez en métropole prochainement pour vous inviter à Toulouse lors d’un jour que vous nous consacrerez pour que vous puissiez d’une part lever les doutes et les interrogations qui depuis des années nous hantent, et d’autre part d’échanger avec une population qualifiée d’oubliée de nos élus locaux, car aucune visite n’a été enregistrée depuis plusieurs décennies hormis Gaël YANNO et Simon LOUECKHOTE respectivement le mois dernier et décembre dernier.

Sachez également que les étudiants en fin de cycle seraient ravis et profiteraient également de cette rencontre pour vous exposer leur projet et surtout vous questionner sur la réalité de l’insertion professionnelle au pays qui reste un obstacle monstrueux à franchir, malgré l’article 4.1.2 de l’ADN.

Avant de conclure nous insistons encore sur le fait que cette rencontre serait une occasion unique pour que la population kanak et calédonienne (étudiants, travailleurs, militaires, artistes, musiciens, etc.) de la ville rose puisse se rassurer après votre passage et puisse enfin échanger, discuter ou débattre avec des informations cette fois-ci sûres et enfin exploitables.

En conclusion, nous vous disons que nous sommes on ne peut plus conscients que l’avenir de notre pays est entrain de se jouer actuellement, les décisions importantes sont à prendre maintenant par nos élus actuels mais que les conséquences ultérieures de leurs décisions c’est nous qui en assumeront, pas eux. Nous avions donc voulu par cette rencontre vous témoigner d’une part notre engagement dans cette phase institutionnelle irréversible à trouver aussi des solutions à notre niveau et selon domaine de prédilection de chacun, et d’autre part notre implication dans ce combat politique via nos projets professionnels en phase conception actuellement. Vos informations sur l’actualité du pays lors de cette rencontre sont d’une importance capitale car elle peuvent en effet modifier un ou plusieurs paramètres de nos projets voire changer complètement d’orientations. En clair un des objectifs de nos échanges pourrait constituer le fondement d’une ligne directrice pour nos projets pour la suite.

Comptant sur votre compréhension et croyant que vous répondrez favorablement à notre requête, nous vous prions d’agréer, Mesdames et Messieurs les membres de la délégation de l'entente FLNKS, l’expression de nos sincères salutations toulousaines.



Le comité organisateur