lundi 14 février 2011

Le gouvernement "Gomès" devrait chuter...

"Un parti indépendantiste menace de faire tomber le gouvernement

Politique lundi 14 février 2011
L'Union calédonienne menace de faire chuter le gouvernement de Nouvelle-Calédonie, dénonçant le positionnement de son président au sujet des deux drapeaux de l'archipel, a annoncé, ce week-end, le parti indépendantiste.Réuni à Thio, le comité directeur de l'UC, parti du FLNKS (Front de libération nationale kanak socialiste) reproche au chef de l'exécutif, Philippe Gomes, d'être opposé au choix de deux drapeaux - tricolore et kanak - comme emblême de l'archipel. L'UC estime que Gomes est responsable du fait que quatre communes calédoniennes n'ont pas hissé les deux étendards. «On ne peut pas continuer à construire avec ceux qui font de l'obstruction», a déclaré Charles Pidjot, président de l'UC.Le parti indépendantiste dispose de trois membres sur onze, au sein du gouvernement collégial, élu par les membres du Congrés selon un scrutin de listes. Pour faire tomber le gouvernement, il faut que les trois «ministres» UC démissionnent ainsi que tous leurs suivants de liste, dont plusieurs sont issus d'autres formations du FLNKS. «La décision de l'UC sera débattue mardi. Elle risque d'entrainer un enchaînement de conséquences auxquelles il faut réfléchir», a déclaré l'un d'eux à l'AFP.Philippe Gomes a en effet menacé de provoquer de nouvelles élections territoriales, accusant l'UC de «manoeuvrer» avec l'appui du Rassemblement-UMP pour«placardiser» son parti, Calédonie ensemble. «Le drapeau est un prétexte. On ne va pas faire de nouvelle majorité dans le dos des Calédoniens», a-t-il déclaré surNouvelle-Calédonie Première. La droite non indépendantiste est majoritaire au Congrès de Nouvelle-Calédonie, territoire autonome, mais elle est éclatée en plusieurs formations qui se querellent."
Article paru le 14 février 2011 dans "Ouest-France".