dimanche 15 janvier 2012

De la reconnaissance de la DUS au sein du FLNKS...


Voici un extrait d'un interview de Jean Marie Ayawa sur une radio locale à l'issue de la Coordination Générale de le DUS...



Journaliste : C'est le rendez-vous politique du week-end, l'assemblée générale de la Dynamique unitaire Sud. En quête de reconnaissance, la mouvance créée, en novembre 2011, veut obtenir la reconnaissance du FLNKS concernant sa démarche politique, à savoir fédérer les indépendantistes de la province Sud. La DUS souhaite qu'elle soit légitimée par le Front. Jean-Marie Ayawa a participé aux travaux.
Jean-Marie Ayawa : Nous avons fait une démarche envers le FLNKS et un courrier qui est parti en direction du bureau politique, pour demander la reconnaissance de notre mouvement au sein du Front.

Journaliste : La Dynamique unitaire Sud espère pouvoir devenir la cinquième composante du FLNKS ?
Jean-Marie Ayawa : Oui, on espère être reconnus en tant que mouvement agissant pour l'objectif du FLNKS, soit en devenant une cinquième composante. Ce qu'on espère, c'est être légitimés en tant que mouvement qui agit pour les objectifs que le FLNKS s'est donné. C'est aux camarades du Front d'en discuter et puis d'en décider. Il est important pour nous, début 2012, de communiquer, de parler de nous pour expliquer un peu aux populations quelle est notre spécificité, notre démarche et quels sont nos objectifs. Et donc, par rapport à ça, nous avons émis des séminaires de formations où, là, nous avons plusieurs thèmes sur la communication justement en politique, parce que c'est vraiment une arme la communication.

Journaliste : Et aux nombres des questions majeures sur lesquelles la Dynamique unitaire Sud entend apporter sa contribution, la réflexion sur l'avenir institutionnel, ou encore le développement économique de la Nouvelle-Calédonie.