lundi 10 mai 2010

Abstention du FLNKS sur le texte "emploi local": explication sur RRB

Comme d'hab, la journaliste attaque par "UC FLNKS", alors que c'est "Groupe FLNKS"....


Retranscription "mot à mot" RRB 13 JAN 2010 / MID – FLNKS



Journaliste : L'UC-FLNKS demande une seconde lecture de la loi de pays sur l'emploi local, alors que la demande venait d'être déposée sur le bureau du président du Congrès. La loi du pays sur l'emploi local a été adoptée le 30 décembre dernier, mais sans l'unanimité absolue, le groupe FLNKS s'était abstenu et annonçait se réserver le droit de demander une seconde lecture du texte. Mais pourquoi ? Réponse de Caroline Machoro qui, aux côtés de Rock Wamytan, rencontrait la presse, il y a quelques minutes :


Caroline Machoro : Nous demandons une seconde lecture parce que le texte qui nous a été proposé par le gouvernement et qui a été adopté au Congrès, le 30 décembre dernier, ne nous convient pas. Il ne nous convient pas, dans la mesure où, pour une raison essentielle, c'est que ce texte-là n'accorde pas la priorité de l'emploi local aux citoyens de la Nouvelle-Calédonie. Nous voulons que cette notion-là soit inscrite dans ce texte-là qui organise l'emploi local. Donc, c'est un principe. Ce principe de l'emploi local est quand même un fondement de l'équilibre politique de l'Accord de Nouméa..


Journaliste : En demandant cette seconde lecture, le groupe FLNKS affiche sa ligne politique. Il menace même d'en référer au Conseil constitutionnel si le résultat de la seconde lecture ne le satisfaisait pas, mais c'est une position qui pourrait s'infléchir à l'issue de nouvelles consultations politiques qui vont s'ouvrir. Le groupe FLNKS déclare, d'ailleurs, privilégier le débat local. C'était aussi d'ailleurs la position du député Pierre Frogier, lors du débat en assemblée, qui s'interrogeait sur l'opportunité d'adopter immédiatement ou non ce projet de loi du pays sur l'emploi local, mais le vote avait été conduit sur l'insistance du président du gouvernement.